Sengoku Basara

Sengoku Basara

23 juin 2013 0 Par misaki03

Tiré d’un jeu vidéo Capcom, Sengoku Basara est un petit bijou de shonen que j’apprécie tout particulièrement. Composé de 2 saisons, une sortie en 2009 suivis par la seconde en 2010, d’un film et de deux OAV, cette série licenciée chez KAZE en France prend place dans le Japon féodal, a l’époque des samuraïs.

 

Le Japon n’est pas encore unifié, et les chefs de clans se font la guerre pour dominer le pays du soleil levant.  De grandes batailles où s’affrontent de grands guerriers, et deux d’entre eux seront les personnages principaux de cette guerre.
Masamune Date, seigneur et manieur hors pair du sabre fait preuve d’une puissance sans égal et voit ses ennemis tomber sous ses coups à chaque bataille. Vêtu de bleu ce guerrier a fière allure sur son cheval, mais l’histoire prendra tout son sens lorsque sur sa route il croisera Sanada Genjirou Yukimura, guerrier du seigneur Takeda Shingen. Yukimura et son ardeur au combat seront les premiers à tenir tête au grand Masamune lors d’un combat.
Cette bravoure créera un lien entre les deux hommes, qui révèlera son importance durant l’histoire.

Au final, la trame de l’anime suivra la lutte des seigneurs pour le pouvoir, une lutte durant laquelle il faudra affronter le terrifiant seigneur Nobunaga.

Evidemment, l’histoire parait simpliste, la gueguerre pour dominer un pays, on a entendu mieux. Mais (il y a toujours un mais), l’histoire est plus complexe qu’il n’y parait et surtout (il y a aussi des surtout) la qualité de l’animation est un régal. Chara-design, couleurs, fluidité…le studio production IG (Blood+, Ghost in the shell, Guilty Crown, Kuroko no basket…)  et Tsuchibayashi Makoto ont vraiment fait du bon et beau travail alors ça vaut le détour !

sengoku basara

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE

Tiré d’un jeu vidéo Capcom, Sengoku Basara est un petit bijou de shonen que j’apprécie tout particulièrement. Composé de 2 saisons, une sortie en 2009 suivis par la seconde en 2010, d’un film et de deux OAV, cette série licenciée chez KAZE en France prend place dans le Japon féodal, a l’époque des samuraïs.

Le Japon n’est pas encore unifié, et les chefs de clans se font la guerre pour dominer le pays du soleil levant. De grandes batailles où s’affrontent de grands guerriers, et deux d’entre eux seront les personnages principaux de cette guerre.
Masamune Date, seigneur et manieur hors pair du sabre fait preuve d’une puissance sans égal et voit ses ennemis tomber sous ses coups à chaque bataille. Vêtu de bleu ce guerrier a fière allure sur son cheval, mais l’histoire prendra tout son sens lorsque sur sa route il croisera Sanada Genjirou Yukimura, guerrier du seigneur Takeda Shingen. Yukimura et son ardeur au combat seront les premiers à tenir tête au grand Masamune lors d’un combat.
Cette bravoure créera un lien entre les deux hommes, qui révèlera son importance durant l’histoire.

Au final, la trame de l’anime suivra la lutte des seigneurs pour le pouvoir, une lutte durant laquelle il faudra affronter le terrifiant seigneur Nobunaga.

Evidemment, l’histoire parait simpliste, la gueguerre pour dominer un pays, on a entendu mieux. Mais (il y a toujours un mais), l’histoire est plus complexe qu’il n’y parait et surtout (il y a aussi des surtout) la qualité de l’animation est un régal. Chara-design, couleurs, fluidité…le studio production IG (Blood+, Ghost in the shell, Guilty Crown, Kuroko no basket…) et Tsuchibayashi Makoto ont vraiment fait du bon et beau travail alors ça vaut le détour !

Tiré d’un jeu vidéo Capcom, Sengoku Basara est un petit bijou de shonen que j’apprécie tout particulièrement. Composé de 2 saisons, une sortie en 2009 suivis par la seconde en 2010, d’un film et de deux OAV, cette série licenciée chez KAZE en France prend place dans le Japon féodal, a l’époque des samuraïs.

Le Japon n’est pas encore unifié, et les chefs de clans se font la guerre pour dominer le pays du soleil levant.  De grandes batailles où s’affrontent de grands guerriers, et deux d’entre eux seront les personnages principaux de cette guerre.
Masamune Date, seigneur et manieur hors pair du sabre fait preuve d’une puissance sans égal et voit ses ennemis tomber sous ses coups à chaque bataille. Vêtu de bleu ce guerrier a fière allure sur son cheval, mais l’histoire prendra tout son sens lorsque sur sa route il croisera Sanada Genjirou Yukimura, guerrier du seigneur Takeda Shingen. Yukimura et son ardeur au combat seront les premiers à tenir tête au grand Masamune lors d’un combat.
Cette bravoure créera un lien entre les deux hommes, qui révèlera son importance durant l’histoire.

Au final, la trame de l’anime suivra la lutte des seigneurs pour le pouvoir, une lutte durant laquelle il faudra affronter le terrifiant seigneur Nobunaga.

Evidemment, l’histoire parait simpliste, la gueguerre pour dominer un pays, on a entendu mieux. Mais (il y a toujours un mais), l’histoire est plus complexe qu’il n’y parait et surtout (il y a aussi des surtout) la qualité de l’animation est un régal. Chara-design, couleurs, fluidité…le studio production IG (Blood+, Ghost in the shell, Guilty Crown, Kuroko no basket…)  et Tsuchibayashi Makoto ont vraiment fait du bon et beau travail alors ça vaut le détour !