Kamisama Kazoku

Kamisama Kazoku

20 mai 2012 0 Par misaki03

Vous êtes à la recherche d’une série légère, amusante, mais qui saura aussi capter votre attention ?
Alors retenez bien ce nom : Kamisama Kazoku.

Ce manga n’est pas LA perle tant recherchée, mais saura vous satisfaire durant vos périodes d’ennui ou lorsque vous ne savez plus quoi regarder !
L’auteur, KUWASHIMA YOSHIKAZU, vous propose ici un scénario plustôt basique et ne s’est pas trop foulé en reprennant la bonne vieille recette des histoires où l’amour entre les personnages est évident mais où ceux-ci n’osent pas se l’avouer.
La avouons le, c’est du classique. Mais le manga se distingue par les personnages eux mêmes :

Samatarou est le fils de Kamiyama Osamu, Dieu, et vit avec ses deux soeurs et sa mère (une déesse) dans le monde des humains afin de les observer, de les comprendre, et ainsi devenir un Dieu accompli.
Depuis sa plus tendre enfance notre jeune héro est accompagné par la jeune et jolie Tenko, son ange gardien, qui veille sur lui et qui le protège.
L’ambiance surnaturelle est donc un élément qui rend l’histoire originale, mais l’humour des premiers épisodes (je dit des premiers car il a tendance a devenir moins efficace avec le temps) fait aussi de Kamisama Kazoku un manga agréable.

En effet Samatarou ne peut rien faire par lui même, son père, très très attentionné, exauce les moindres désirs de son fils en lisant dans ses pensées !
Outre son père, ce sont ses deux soeurs ainsi que sa mère qui n’arrêtent pas d’intervenir dans sa vie en croyant l’aider…malheureusement il s’avère bien souvent que les idées de ces dernières sont plus farfelues qu’efficaces.
Ces évènements sont d’ailleur la source de nombreuses scènes d’humour qui détendront l’atmosphère

L’histoire verra aussi Samatarou et Tenko prendre conscience des sentiments qu’ils éprouvent l’un pour l’autre au fil des épisodes, et ce point du scénario sera vraiment LE point noir de la série à mes yeux.
Car l’histoire tourne autour de cette relation, et s’il n’y a aucun mal à ça, il faut toutefois relever le niveau élevé de niaiserie auquel on est exposé !
Si vous êtes jeune, ou que vous n’êtes pas dérangé par ces scènes voire même si vous aimez cet aspect là du manga, alors il n’y aura aucun soucis pour vous.
Toutefois, si vous commencez à « vieillir » comme moi, et que vous avez vite fait d’accélérer dans les animes lorsque les scènes deviennent niaises, alors il va falloir prendre sur vous et faire comme si de rien était.
Ce n’est pas impossible, j’y suis arrivé, car Kamisama Kazoku reste tout de même agréable à regarder.

En parlant d’agréable à regarder, je voudrai parler rapidement du graphisme de la série. Agréable, soigné, l’anime est de bonne facture et vous pourrez profiter du manga sans vous abimer les yeux avec des dessins grossiers.

En conclusion, Kamisama Kazoku est un anime qui ne vous prendra pas la tête ! Idéal pour passer le temps, je vous le conseille si vous ne savez plus quoi regarder, mais ne vous attendez pas non plus à un chef d’oeuvre.

 

img6136