Démographie

Démographie

19 mai 2012 0 Par misaki03

La société japonaise est linguistiquement très uniforme avec 98,2 % de la population parlant le japonais pour langue maternelle. Mais les Japonais sont en fait issus de vagues d’immigration successives venues de Chine, de Corée, du continent et des îles du Pacifique. Les 1,8 % restant étant constitués principalement de populations d’immigrants venus de Corée (700 000) et de Chine (350 000), ainsi que de vietnamiens, brésiliens, américains (80 000), européens (45 000), et de la petite minorité indigène des Aïnus d’Hokkaidō (30 000 habitants). En 2005, il y avait moins de deux millions d’étrangers sur un total de 127 700 000 d’habitants.

Ce faible taux d’immigrants associé au très bas taux de natalité fait que le Japon est actuellement en grave crise démographique : le recul de l’âge de la retraite est à l’ordre du jour, et certaines personnes âgées commencent même à être réembauchées pour combler le manque de plus en plus apparent de main-d’œuvre jeune. Entre 1980 et 2005, la part des plus de 65 ans dans la population japonaise a doublé, pour dépasser les 20 % en 2006, chiffre qui serait porté à 40 % en 2050.

Pour la première fois en 2005 la population a reculé perdant environ 30 000 habitants, cela avec un taux de fécondité de 1,25 enfant par femme (Tokyo est même passé sous la barre des 1 avec 0,98) dans un pays où les structures destinées à accueillir les enfants en bas âge sont inexistantes ou presque.

Si aucune modification démographique n’intervient dans les années à venir, ce que les prospectives des spécialistes n’indiquent pas, le Japon ne comptera plus que 90 millions en 2050 et moins de 60 millions d’habitants en 2100.

80 % des japonais se disent extrêmement préoccupés par cette question qui aura de graves conséquences sur le niveau de leurs retraites, mais aussi les dépenses de santé et la fiscalité.
demographie japon

Répartition de la population sur le territoire japonais :

La population japonaise a une répartition hétérogène sur le territoire, la grande majorité habitant sur la bande littorale sud du pays alors que l’intérieur du pays et l’île d’Hokkaïdo sont très peu peuplés. Aujourd’hui, les zones urbaines représentent 80 % de la population. La mégalopole japonaise qui s’étire sur 1 200 km de Tokyo au nord de Fukuoka concentre plus de 100 millions d’habitants.